Interview d'Intuitive

le 17/02/2019 

 

Bonjour Intuitive, afin que nos lecteur vous connaissent mieux, pourrions-nous en savoir un peu plus sur vous ?

Bonjour,

Je suis une professionnelle de la voyance depuis 11 ans maintenant, et même si j'en ai fait mon métier, je suis voyante et médium depuis toujours, ça fait partie de moi et de ma vie.

Cependant j'ai eu d'autres métiers, j'ai travaillé une dizaine d'années auprès de personnes ayant des handicaps mentaux profonds, j'ai ensuite fait des études de comptabilité et j'ai travaillé une douzaine d'années dans ce milieu, j'ai eu mes propres entreprises dans le commerce et le négoce. Puis un jour ce que je suis m'a rattrapé et j'ai enfin accepté mes dons naturels. Mon entourage m'a souvent reproché d'avoir suivi de mauvaises voies, mais finalement faire des erreurs n'a pas été bien grave, j'ai seulement fait l'expérience de ce que je n'étais pas.


Quand avez-vous découvert vos dons de voyance ?

En fait je n'ai rien découvert sur moi, ce que j'ai surtout découvert c'est que les autres autour de moi n'avait pas forcément ces aptitudes ou qu'ils n'étaient pas intéressés à les développer. J'ai toujours été voyante et médium, aussi loin que me portent mes souvenirs.

Depuis l'enfance je perçois les mondes invisibles, les énergies, les lumières, les entités, ce qui est très naturel pour moi, j'interagis avec eux comme avec le visible. Enfant, j'avais souvent des ressentis très précis sur ce qui allait se passer pour mes copines et je m'amusais beaucoup avec tout ça. Cela me servais aussi à prendre la défense des autres avec beaucoup de maîtrise, j'étais très empathique, je m'en rends compte maintenant mais tous cela était très naturel à l'époque. Par contre je n'ai jamais eu peur des « monstres » et autres énergies qui essayaient de me faire peur, j'avais un « ami imaginaire » qui, je l'ai su plus tard, était mon guide, il est toujours là ; je me suis donc toujours senti protégée. Je sais que beaucoup de médium et de voyants se voient révéler leur don par des expériences traumatisantes, ça n'a pas été mon cas.


Vous précisez toujours que vous êtes voyante et médium, pour vous, qu'elle est la différence entre la voyance et la médiumnité ?

Pour moi la voyance est la capacité d'évoluer dans les énergies subtiles et d'aller aussi bien dans le passé que dans le futur, c'est un voyage dans le temps. Ce qui permet de donner des informations précises sur le passé, les vies antérieures, les mémoires transgénérationnelles ainsi que les probabilités du futur et de permettre (ou pas), à mes clients, de diriger leur vie, de changer ou de développer des situations de vie en total libre arbitre. Contrairement à la croyance populaire, rien n'est gravé dans le marbre.

La médiumnité c'est la connexion avec des vibrations, entités, dimensions en dehors du temps, cela me donne des informations différentes, elles me permettent d'avoir une vision plus large de la situation, de communiquer avec les guides, les personnes décédées mais aussi de recevoir des enseignements ésotériques et spirituels, des guidances pour maîtriser les énergies subtiles ou m'en protéger. Par la médiumnité, je me connecte aux âmes et je transmets leur message. Je suis en quelques sortes une intermédiaire entre le monde visible et les mondes invisibles.


Parlez-nous de vos dons.

En voyance, je me projette dans le temps et j'utilise mes sens intérieurs pour aller chercher les informations. Ces sens intérieurs sont les même que ceux du corps, la vue, l'audition, l'odorat, l'ouïe et le toucher plus l'intuition, mais au lieu de capter les informations de l'environnement extérieur, je capte les informations intérieurs dans l'espace ou je me projette.

Mon empathie me permet de découvrir facilement les engrenages et les articulations des psychismes humains et des inconscients qu'ils soient individuels et/ou collectifs. Je vois l'envers du décor, ce qui est caché, les causes et les effets des situations du présent et ce qui en découlera dans l'avenir selon toutes probabilités. Mais en me projetant dans l'avenir je peux aussi voir différentes lignes de temps avec des choix différents donnant des résultats différents.


En médiumnité, je suis surtout en réceptivité, ma place est celle du milieu. La médiumnité est avant tout un lien, une connexion qui permet d'être l'intermédiaire entre le visible et l'invisible.

Je tisse entre deux réalités apparemment incompatibles, une toile qui donne un autre aperçu de ce qui peut se vivre sans être séparé. Je réunis d'un monde à l'autre ce qui finalement n'a jamais été séparé ; soi et l'autre, le monde d'ici et les ailleurs. 

La médiumnité sert à faire des ponts, des passerelles, à réunir le soi et le divin.

Je ne trie pas, je suis en confiance que ce qui vient à moi est aligné et juste, je me laisse traverser et je laisse circuler l'information. En tant que messagère, je ne suis pas l'auteure des informations que je transmets, elles ne m''appartiennent pas, je ne les retiens pas, je ne les enferme pas, et je ne laisse pas mon ego s'en servir.

Je comprends le lien naturel qui unit le monde physique à l'univers invisible.

Je sais qu'une main invisible est à l'œuvre et que des lois universelles guident les rouages du monde.


Etant très attachée aux notions d'égalité et de justice, j'ai dû beaucoup travailler sur mon mental et mon émotionnel pour ne pas mélanger mon histoire avec celle de mes clients.

Cette objectivité me permet aujourd'hui de voir en même temps le détail et l'ensemble ainsi que les 2 côtés de la même médaille, de ne pas m'attacher émotionnellement à un point de vue spécifique. Je peux ainsi aisément, c'est-à-dire, sans émotions mais avec compassion, élucider des problèmes complexes et aider à trouver des solutions, j'apporte la clarté et des idées nouvelles.


Quels sont vos supports préférés ?

Il m'arrive en effet de travailler avec des supports comme des oracles, des photos, un pendule mais le plus important c'est d'être toujours vigilante pour voir, entendre, capter les signes extérieurs et intérieurs. Je dirais que mon support préféré, c'est moi (rire).


Comment se déroule une consultation avec vous ?

Tout d'abord j'attends une question ou un questionnement, parce que même si je capte des choses très rapidement, par respect pour la vie privée de mon client, je ne retiens que les réponses à ses questions.

Ensuite à partir de mes ressentis et des informations que je reçois, je dévoile les vérités cachées, je discerne les faits réels, libérés des fausses interprétations ; je révèle les énergies, non perçues, tant intérieures qu'extérieures, qui influencent les comportements, les situations et les relations, ainsi apparaît la vérité au-delà des apparences.

Enfin, lorsque c'est approprié pour le consultant, je peux donner des explications sur les informations que je lui retransmets et lui donner des conseils.

Je ne juge pas la manière dont une âme surmonte les obstacles sur son chemin, mon travail est de l'aider à y parvenir.


Comment se passe les communications avec les défunts ?

Je demande le prénom et la date de naissance de la personne ainsi que la période de son décès. En général, ils se "présentent" rapidement lorsque je les sollicite et parfois ils sont déjà là. Après, tout dépend de leur personnalité et s'ils ont des choses à dire. Souvent les personnes qui désirent communiquer avec leurs chers disparus attendent des informations "humaines". Hors il faut savoir qu'une fois qu'ils ont quittés notre plan terrestre ils n'ont pas les mêmes préoccupations que nous. C'est parfois décevant pour les consultants, il faut donc avoir vraiment l'esprit ouvert pour communiquer avec eux.


Limitez-vous le nombre de consultations journalières ?

Tout est une question d'énergie, si je suis en forme je ne me limite pas mais les jours où je suis un peu moins en forme, je restreins les consultations. Mais je n'ai pas d'habitudes en la matière, c'est vraiment au jour le jour.


Proposez-vous une activité en parallèle de la voyance ?

Oui je propose des guidances spirituelles, des formations, des dégagements d'énergies parasites et des protections, des soins énergétiques par canalisation et magnétisme


Détectez-vous aussi les dons des autres ?

Oui en effet, non seulement je les détecte mais j'aide aussi ces personnes, si elles le veulent, à développer leurs capacités et à s'en servir que ce soit sur un plan professionnel ou privé.


Avez-vous des projets ?

Oui j'ai quelques projets, notamment dans l'accompagnement de groupes et de personnes individuelles en cette période de grandes transformations énergétiques.

De nouvelles énergies intègrent nos âmes actuellement et nous devons purifier nos corps pour les recevoir.

Nous traversons donc des périodes de grandes révélations et d'ouverture de conscience mais malheureusement nous subissons aussi des périodes de grands chaos et les attaques psychiques s'intensifient.

Les anciennes structures, sociétales et psychiques, individuelles et collectives doivent être détruites pour en reconstruire de nouvelles sur des bases saines et qui soient plus en adéquation avec notre évolution. Seulement les entités contrôlant ces anciennes structures résistent et s'accrochent, vainement certes, mais en attendant cela crée beaucoup de souffrances.

Il y a donc beaucoup de travail à fournir pour aider un maximum de personnes à bien vivre cette transition.


Avez-vous des conseils à donner à nos lecteurs pour le choix d'un voyant ?

Écoutez-vous, faites confiance à votre ressenti, si un voyant vous attire, "essayez-le" mais le plus important c'est de vous sentir en confiance avec le voyant, si ce n'est pas le cas, changez jusqu'à ce que vous tombiez sur le bon pour vous. Ensuite restez lui fidèle, faire le tour des voyants ne peut vous apporter que de la confusion et beaucoup de pertes d'énergies.

Cependant, ne laissez jamais quelqu'un d'autre diriger votre vie, servez-vous de la voyance comme un guide, comme un repère, une aide, un soutien mais ne croyez pas que votre "destinée" est écrite, c'est vous qui l'écrivez à chaque pensée, à chaque émotion et à chaque acte.


Que pensez-vous de la surmédiatisation de la voyance ?

Vous savez la voyance sera de plus en plus ouverte, comprise et utilisée dans les prochaines années. La surmédiatisation n'est pas quelque chose de négatif même si pour le moment il faut faire un effort pour trier le bon grain de l'ivraie mais c'est aussi une bonne façon d'exercer notre aptitude au discernement, et c'est un travail qui se fait sur le temps.

Le risque est la dépendance à la voyance mais il s'agit dans ce cas d'un problème individuel qui ne peut être imputé à la voyance ou à sa surmédiatisation. Nous sommes tous des êtres responsables et la dépendance est liée à une problématique plus profonde.


Que pourriez-vous dire à nos lecteurs qui voudraient éventuellement vous consulter ?

D'abord, j'aimerai leur dire que j'ai fait face à des expériences qui n'ont pas toutes été très bonnes. Les leçons que j'ai apprises, ne m'ont pas seulement rendu plus forte mais également soucieuse de ne pas perdre de temps. Aussi, je ne me soucie pas vraiment d'être vu comme sensible ou compatissante, même si je le suis (rire). En fait, je privilégie une perspective pratique et je me concentre sur ce qui fonctionne plutôt que ce qui satisfait tout le monde.

Alors qu'ils ne se laissent pas influencer par les apparences, je suis davantage à l'écoute de mon intuition qu'ils ne pourraient l'imaginer. C'est notamment pour cette raison que j'avance avec assurance, guidée par autre chose que ma tête ou mes sentiments, je ne doute pas de moi et j'ai foi en quelque chose de plus grand que moi.

Ensuite j'aimerai leur demander de ne pas me reprocher les vérités qu'ils ne veulent pas entendre. Ce n'est pas moi qui détermine en quoi consiste la vérité, il est beaucoup plus probable qu'ils l'aient façonnée eux même, je me contente simplement de l'énoncer.

Cela dit la vérité ne fait pas toujours mal.

Enfin, j'aimerai leur dire que j'ai passé une grande partie de ma vie à courir et à tenter d'imposer la vérité et l'ordre afin de contrer le chaos de la vie. Finalement, j'en suis venue à la conclusion que le seul chaos sur lequel j'exerce un certain pouvoir est celui qui règne encore dans ma tête.

J'ai découvert mon pouvoir intérieur et je souhaite qu'ils en fassent eux-mêmes l'expérience.


Pour conclure, que souhaiteriez-vous ajouter ?

Dans cette époque remuante, essayez de prendre votre mal en patience.

Cette période s'adresse à l'âme, les réalisations d'amour se font à ce niveau, même si l'apprentissage est dans l'expérience humaine.

Vous finirez par accepter cette nouvelle conscience, ce qui vous permettra de l'explorer.

Vos guides vous envoient les personnes qui vont vous accompagner (pour un temps ou pour toujours) sur ce chemin. Vous aurez surement des guidances, des informations et des aides invisibles dans ce passage. Restez ouvert à ces nouvelles informations subtiles.

Et comme tout est parfait, lorsque vous revenez à votre vérité, tout s’emboîte parfaitement et les synchronicités balisent votre chemin.

Une belle aventure commence pour vous, celle du retour à votre essence.


Merci Intuitive

Merci à vous.


Salon Parapsy 2019

Interview d'Intuitive le 17 février 2019