Pendule et baguettes


La radiesthésie est un procédé de détection fondé sur la sensibilité des êtres vivants à certaines radiations qu'émettent différents corps visibles et invisibles, non perçus communément par nos 5 sens.

La radiesthésie c'est "l'art" de capter les ondes émises par tous les corps, visibles ou invisibles, de les identifier, de près ou de très loin, de déterminer l'endroit précis où ils se trouvent, leur nature, leur composition, leur quantité, autrement dit : de voir l'invisible.

C'est une méthode d'investigation des ressources de l'inconscient, une technique pour obtenir des réponses aux questions auxquelles une pensée purement rationnelle ou scientifique ne pourrait pas répondre

La radiesthésie, par définition (du latin « radius », rayon et du grec « aisthesis », sensibilité), s'occupe des rayonnements dans un univers ou tout vibre. Étymologiquement donc, le domaine de la radiesthésie est illimité.


Les accessoires les plus courants du radiesthésiste sont :

Le pendule, masse pesante symétrique et suspendue à un fil souple. Cet objet est parfois creux de façon à pouvoir y placer des échantillons témoins

Les baguettes, sont constituées de deux branches en matière flexible d'environ une trentaine de centimètres, soit parallèles soit en forme de Y


Ces 2 outils sont des amplificateurs des mouvements inconscients et agissent comme de véritables antennes.


La radiesthésie est utilisée par des praticiens de deux courants bien distincts.

  • Un courant pense qu'étant tous reliés à des énergies par un courant énergétique naturel, le magnétisme, l'échange vibratoire d'ondes émises par l'objet ou le sujet de la question agissent sur les baguettes ou les pendules. On parle donc de phénomènes physiques.
  • L'autre courant pense au contraire qu'il n'y a aucune action extérieure. En effet, la réponse à la question posée étant en nous, c'est le subconscient qui agit sur les muscles pour diriger baguettes ou pendules dans un sens ou l'autre. On parle ainsi de phénomènes psychiques.

En réalité la radiesthésie semble être la résultante d'un ensemble de perceptions tant psychiques que physiques, c'est une technique qui utilise les énergies émises par la nature et l'homme.

Un cas reste particulier, c'est celui de la communication avec des intelligences invisibles. Dans ce cas il semble que ce soit la volonté de ces entités qui influent sur le pendule ou les baguettes



Un peu d'histoire

La science des sourciers est très ancienne et semble remonter à la préhistoire (recherche d'eau potable). On nommait autrefois cette recherche la « rhabdomancie », terme construit sur le grec, « rhados », baguette et « manteia », divination

La rhabdomancie définissait non seulement la quête d'eau mais aussi toutes les techniques de divination reposant sur des baguettes, des bâtons, voir des flèches. Ce vaste domaine engloberait même jusqu'au Yi-King, système de divination chinois basé sur de petits bâtons de bois.

Il semblerait que les baguettes de sourcier pour détecter de l'eau et des métaux soient une extension des baguettes divinatoires, dont l'usage est lui millénaire.

À l'origine, la radiesthésie était un support qui permettait de retrouver ce qui est perdu, de répondre à une question, de localiser une source d'eau, de choisir un bon emplacement selon les forces telluriques, grâce à une perception extrasensorielle.

Des traces de ce qui s'appelait « la sourcellerie » apparaissent dans des documents chinois datant de 2 000 avant J.-C. où il serait question de sonder les souterrains grâce à des baguettes fourchues. L'empereur Yu Huang, était réputé pour ses capacités à trouver des minerais, de l'eau et des objets. En Égypte pharaonique, il semble que les prêtres utilisaient des boules percées ainsi que des baguettes. Ce savoir peut même être l'ancêtre de notre actuelle géobiologie, dans la volonté de construire des édifices en fonction des forces détectées dans le sol. Dans la Bible, Moïse fait sortir de l'eau du rocher grâce à son bâton. Romulus aurait construit Rome sur un emplacement indiqué par des baguettes de bois. Jules César utilisait des « porteurs de baguettes » pour établir les campements près des sources d'eau et l'empereur Flavien Valens (300 apr. J.-C.) utilisait des anneaux suspendus à des fils pour connaître le nom de ses conspirateurs.

Bien entendu, l'usage de ce qui est alors appelé la rhabdomancie est condamné pendant l'Inquisition, puis le réformiste protestant Martin Luther l'interdit aussi fermement.

Le pendule, réservé auparavant aux savants et initiés, ne devient vraiment populaire qu'après la révolution française. C'est Galilée qui établit le premier les lois de fonctionnement du pendule, puis Gray remarque en 1730 que certains matériaux suspendus à un fil par un opérateur sont attirés par des masses électrisées, ces constats seront approfondis par Gerboin, Chevreuil, Foucault (1819-1868).

John Wheeler (1911-2008), quant à lui, constatera que le désir de produire un mouvement déterminé est la cause première du mouvement pendulaire.

Ce n'est finalement qu'à la fin du XIX° que l'on aboutira à l'équation mathématique permettant de calculer la période d'un pendule et que l'on utilisera, entre autres, pour réguler les balanciers des horloges.

Ce sont deux abbés, l'abbé Bayard et l'abbé Bouly, qui donnèrent, au début du XXe siècle, le nom de « radiesthésie » à l'exercice de « divination » pratiqué à l'aide de l'un des deux outils principalement utilisés, le pendule ou les baguettes. Pour eux, cet « art » serait à mi-chemin entre l'utilisation de l'imagination et celui de la captation d'informations cachées, grâce aux radiations et à la sensibilité. Définition encore actuelle de nos jours, puisque le Larousse décrit la radiesthésie comme une « sensibilité à des rayonnements qui proviennent des objets ». On parle aussi de capacité à canaliser les vibrations émises par les objets, l'eau ou les personnes.

En 1904, le sourcier Grisey découvre à l'aide de baguettes, les « Potasses d'Alsace » près de Thann et en précise même la profondeur à 400 m. Dès lors, de nombreuses théories jusqu'alors confidentielles sont rendues publiques et le premier congrès des sourciers voit le jour à Hanovre en 1911.

Au cours de la première guerre mondiale, les radiesthésistes dont l'abbé Bouly, permettent de détecter les obus. L'abbé Mermet prouve même que les recherches en aveugle, sur plan, dessins, photographies sont possibles.



Le pendule et les baguettes, outils de divination

Nous entrons ici dans le domaine de la voyance et de la médiumnité.

Le pendule, les baguettes, tout comme les autres supports, n'ont pas de vie propre, ils ne sont que des révélateurs, des facilitateurs, des transmetteurs de messages.

Ils sont une extension de la personne, permettant d'amplifier les sensations déjà présentes en elle.

Le pendule et la baguette peuvent donc être utilisés pour tout type de détection et être interrogées de façon divinatoire.

Supports de voyance dans le monde des arts divinatoires, ils sont considérés comme des outils complémentaires par les voyants car ils permettent surtout d'obtenir des réponses à une question fermée, c'est à dire le type de question dont la réponse doit être : oui, non, peut-être, je ne sais pas ou je ne veux ou ne peux répondre. Cependant le recours à des planches ou cadrans adéquats fourniront des réponses plus précises.

Le pendule et les baguettes, en voyance, permettent également d'autres manipulations comme par exemple : la localisation sur une carte géographique, de retrouver des objets perdus, des métaux et minerais, des personnes disparues, d'établir un diagnostic médical ou de pratiquer des soins énergétiques, de découvrir des sites archéologiques, de connaitre l'état de nos énergies subtiles, de répondre à des questions portant sur l'avenir d'une personne, sur sa vie amoureuse, son évolution de carrière, ou sa santé, d'échanger avec son soi supérieur, son âme, l'Esprit, de percevoir certains mystères relatifs aux nombres, de correspondre avec des personnes absentes ou très éloignées,

Avec les baguettes on cherche les sources, les métaux, les trésors, les cavités naturelles, ... Cet outil est idéal pour la guidance, les baguettes nous montrent, littéralement, le chemin

Avec le pendule les domaines d'application sont la médecine, la prospection, le quotidien, les localisations...

En résumé la radiesthésie permet de fournir des réponses à toutes sortes de questions dans des domaines variés. Ses domaines d'application sont fort variés et limitées par la seule imagination du medium. Mais attention, n'est pas medium qui veut, et les résultats dépendent moins de l'outil que des qualités perceptives de la personne qui l'utilise.



Utilisation dans le spiritisme

Le pendule et les baguettes peuvent servir à communiquer avec les esprits, les personnes défuntes, toutes sortes d'entités invisibles, mais aussi des esprits de moindres vibrations.

Au cours de telles séances, le rôle du medium se limite à poser des questions, car c'est l'esprit qui met en mouvement le pendule. Le medium interprète ensuite les oscillations du pendule, selon les conventions qu'il a établies, au préalable, avec l'esprit.

Les ateliers « approfondissement » et « perfectionnement » vous permettront d'aller plus loin dans la pratique


Programme

Accessible à tous pour apprendre, maîtriser ou parfaire la pratique de la voyance via les outils de la radiesthésie.

Déroulement de la journée :
Le matin,
  • Généralité, comment fonctionne la radiesthésie
  • La tenue du pendule et/ou des baguettes
  • La convention mentale est les témoins
  • Savoir poser les bonnes questions

L'après-midi,
  • Pratique de la voyance avec le pendule et/ou les baguettes
  • Exercices de mis en en situation, en groupe et en binôme.

Cette formation vous mettra en contact avec la pratique de nos ancêtres.

Attention cet atelier ne concernera le pendule et les baguettes que dans le cadre de la voyance et de la médiumnité.



    Si vous souhaitez participer à cet atelier, vous pouvez vous inscrire ici
    Nous vous confirmerons par mail votre inscription - dans la limite des places disponibles.

    Réservation obligatoire (maximum 10 personnes)
    Durée : 1 journée
    Samedi ou dimanche de 10h à 13h et de 14 à 17h30
    Participation financière :
  • 150 € pour la journée